RABOUAN MOUSSION
DYSNOMIA – 11, rue Pastourelle16 mars- 27 avril 2024

La galerie Rabouan Moussion est heureuse de présenter Dysnomia, la première exposition personnelle de Vincent Fournier à la galerie.
Dysnomia est le nom d’un astre lunaire, c’est aussi un trouble des repères et de la mémoire. Les images de Vincent Fournier proposent un voyage aux frontières des apparences. Un voyage où les choses ne sont pas toujours identifiables, où les temporalités du passé et du futur se mélangent comme dans un monde à l’envers. Les séries présentées dans l’exposition Dysnomia jouent de cette part de rêve que les utopies font résonner dans notre imaginaire. Les métamorphoses des Flora incognita montrent que le vivant loin d’être stable est en transformation permanente. La technique de représentation de ces fleurs qui combine photographie et post-photographie interroge également la mutation à l’œuvre sur le réel et ses doubles. L’architecture du futur de la ville de Brasilia, construite l’année du premier satellite en 1957, fait écho à l’imaginaire spatial que l’on retrouve dans les paysages d’Islande en collaboration avec la NASA et le programme Artemis pour aller sur Mars.

Vincent Fournier explore les imaginaires du futur depuis une vingtaine d’années. Il cherche dans notre présent des éclats d’avenir, les traces d’un futur où l’on se souvient de ce qui va arriver.


Lien


LUXEMBOURG ART WEEK
Galerie Au Cube – 10–12 NOV 2023
Take Off  Stand D06


Présentation de la série Flora incognita

Lien


CITE DES SCIENCE ET DE L’INDUSTRIE
Attraction céleste – 10.10.2023 – 07.01.2024
30 Avenue Corentin Cariou 75019 Paris, France


Pour accompagner l’ouverture de l’exposition permanente Mission spatiale, une sélection de 12 photographies de l’artiste photographe Vincent Fournier, est présentée dans le Hall de la Cité des sciences et de l’industrie. Commencée en 2007 et toujours en cours, cette série raconte le passé et le futur de l’exploration spatiale : des souvenirs du programme Apollo qui a suivi les premiers pas de l’homme sur la Lune, à la fusée SLS de la NASA destinée à Mars.
Les photographies combinent une approche historique et documentaire de l’aventure spatiale avec une vision inspirée du cinéma et de souvenirs d’enfance. Des lieux mythiques de l’exploration spatiale sont mis en lumière : la Cité des étoiles en Russie, le Centre Spatial Guyanais, le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, les sites emblématiques de la NASA, la base de simulation martienne MDRS dans l’Utah, le désert d’Atacama au Chili, la base arctique de l’île de Svalbard, les sociétés spatiales privées comme Virgin Galactic… Le projet comprend également des images d’astronautes dans leur équipements spatial, la salle de contrôle de la mission Apollo 8 , la navette américaine sur la plateforme de lancement lors du dernier décollage en 2011.

Lien


RITZ-CARLTON PORTO RICO
Brasilia a Time capsule – 10.10.2023 – 29.10.2023
Art_Hub – Dorado Beach East Dorado PR 00646 USA

La Roche Interior : Brasilia series with edition currently on view at the MET museum.


EN APARTÉ 2023/2024 – CANAL +
Apparition de “Strelitzia incognita” tous les soir sur Canal +
Every evening on French TV show “en aparté” , Canal + channel

Every evening on French TV show “en aparté” , Strelitzia incognita” appears on Canal + channel


GALERIE PROVOST HACKER
Exposition Uchronie octobre 2023
40, avenue Voltaire, Lille

Lien


THE MET – METROPOLITAN MUSEUM OF ART NEW YORK
Exposition au MET Museum, galerie 916
On view at The Met Fifth Avenue in Gallery 916

Lien
This intimate photograph by French artist Vincent Fournier portrays the interior of the Annex of the Chamber of Deputies in Brasilia, one of many iconic buildings in a city almost entirely designed by the country’s great architect Oscar Niemeyer (1907-2012). Despite being taken almost fifty years after the building’s completion, the image is ambiguous in its age. It is this careful control of light that enables the viewer to recognize the many different textures that correspond to the different materiality. The light, the choreographic location of the body, and the shooting point produce a perfectly balanced image that enacts a hyperreality closer to a stage set-up. The artist offers a human dimension as a foil to the urban-scale modernist event of Niemeyer’s Brasilia; a little and lonely human presence in an architecture so grand.


THE MET – METROPOLITAN MUSEUM OF ART NEW YORK
Conférence, In Our Time
January 19, 2019


The MET presents an international roster of today’s most exciting and inspiring architects, artists,photographers, writers, and filmmakers, who share the best spatial projects of 2018 and beyond


ACQUISITION 2023 COLLECTION D’ART SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
AuCube

lien
Acquisition de la photographie Iceland Moon Mars Simulation #1 MS2 Spacesuit ISE 2021, format 100×150 cm édition 7/10, juillet 2023 dans le cadre de la Collection d’Art de le Société Générale.
La Collection Société Générale est une collection d’art vivante. Créée en 1995, conjuguant peinture, arts graphiques, photographie et sculpture, elle constitue aujourd’hui un ensemble de près de 1 800 œuvres. Exposée au siège de La Défense, à Paris et à Val de Fontenay, sa vocation est d’être largement partagée. Collaborateurs, grand public, partenaires, clients, groupes scolaires ou étudiants peuvent la découvrir grâce à de multiples interactions : accrochages, ateliers artistiques, partenariats, prêts ou expositions hors les murs… 



FRANCE CULTURE
Olivia Gesbert – Bienvenue au Club
Vendredi 14 avril 2023 – 27 minutes

Je suis nostalgique du futur de mon enfance.”
Le photographe et plasticien Vincent Fournier explore dans son travail les imaginaires du futur. Le Musée de la Chasse et de la Nature de Paris présente en ce moment certaines de ses œuvres dans le cadre de l’exposition Uchronie. Après avoir remporté le concours Swiss Life à 4 mains pour Auctus Animalis, Vincent Fournier présente aujourd’hui son travail dans l’exposition Uchronie, au Musée de la Chasse et de la Nature à Paris. Du 11 avril au 17 septembre 2023, on peut y admirer de nombreux clichés explorant les domaines de l’imaginaire, de l’espace ou encore de la biologie augmentée, à la croisée de la photographie traditionnelle et de techniques plus modernes comme la modélisation 3D ou le filtrage informatique.

Lien podcast


L’OBS
Sortir, Le choix de l’Obs
L’Odysée de l’espèce, Musée de la Chasse et de la Nature

Une utopie est la projection d’un monde idéal. Cette vision peut atteindre ses limites et virer au cauchemar. On parle alors de dystopie. L’uchronie elle ne se joue pas dans le futur. Son récit commence par « Et si… » et déroule une réécriture de l’Histoire à partir de la modification du passé ou du présent. Dans cette exposition le photographe et plasticien Vincent Fournier dévoile un territoire et des animaux qui n’existent pas mais pourraient advenir.Il met en scène des imaginaires alternatifs inspirés par l’aventure spatiale ou la réinvention du vivant. Et si on se promenait sur Mars sans quitter la terre ferme ? Pour sa série SpaceUtopia l’artiste a pu suivre des astronautes del a Nasa en Islande ou dans le désert de l’Utah sur des reliefs qui évoquent ceux de la Lune ou de la planète rouge.Entre documentaire et science-fiction les images non retouchées jettent le trouble. Dans les étages des photographies et sculptures cette fois manipulées numériquement inventorient un fascinant bestiaire qui aurait subi des mutations poétiques et fantastiques:ibis aux pattes de métal résistant aux températures extrêmes libellule avec capteur de qualité de l’air scorpion robot chirurgien éléphant mirage, cerf céleste, caméléon cristal » Entre fable et anticipation surréalisme et biotechnologies Darwin et J.G. Ballard ces animaux augmentés semblent déjà adaptés à un environnement naturel de plus en plus hostile. Les humains ne peuvent pas en dire autant. Julien Bordier


MADAME FIGARO
Exposition “Uchronie”
L’immanquable Bestiaire Fantastique.

Vincent Fournier, photographe français né à Ouagadougou en 1970 dont le travail explore l’univers des grands récits utopiques et futuristes, rien ne vaut son programme poétique : ” Observer les étoiles, voyager dans l’espace et dans le temps, créer et reprogrammer le vivant…” Le Musée de la Chasse et de la Nature accueille ce voyage au-delà du réel, qui fait dialoguer une soixantaine d’œuvres de Vincent Fournier (photographies, sculptures, vidéos, joaillerie, impression 3D…) avec sa collection permanente. Uchronie réunie deux thématiques : l’aventure spatiale et la réinvention du vivant. La série Space Utopia ( 2007-2023), réalisée avec l’accord de la NASA là où les astronautes s’entrainent et testent leurs équipements dans le désert de l’Utah, au Chilie et en Islande interroge la possibilité d’un habitat dans des paysages extraterrestres. Confession de l’ariste : ” Ma fascination pour l’espace vient sans doute de l’imaginaire futuriste des années 1970 et 1980. En premier lieu 2001, l’odysée de l’espace de Stanley Kubrick”. Les métamorphoses du vivant, elles posent la question de notre rapport à la nature. Les séries Post Natural History (2012-2023), Auctus animalis (2022) où défilent une Panthère nostalgique, une Baleine fantôme ou un Éléphant mirage et les excroissances numériques de Flora incognita (2023) imaginent les évolutions des espèces et la transformation du végétal. Comme autant d’”éclats d’avenir” » L.C ” Uchronie” – Vincent Fournier, jusqu’au 17 septembre au Musée de la Chasse et de la Nature, Paris


CONNAISSANCE DES ARTS
Mars 2023

En regardant les photographies de Vincent Fournier, dont la froide beauté côtoie humour et rigueur de composition extrême, on ne voyage pas seulement dans un univers entre réel et virtuel, mais dans un jeu avec le temps, Chronos. Où s’entremêlent, se superposent, s’inversent, se répondent le passé, le présent et l’avenir, la mémoire et le récit. Des histoires parallèles dans lesquelles l’artiste retrouve le plaisir de l’enfance et du jeu. 2023 est une année riche en événements pour l’artiste surdoué, avec, dans l’Hexa- gone, pas moins de trois expositions. Sous le titre Uchronie, celle au musée de la Chasse et de la nature à Paris propose une version « alternative » de l’histoire et de notre relation à la nature, à la technologie et aux imaginaires du futur. « Et si la vie sur Terre avait évolué d’une autre manière ? Et si les animaux étaient doués de poésie ? Et si on allait sur Mars en restant sur Terre ? » Jeanne Fouchet-Nahas


TÉLÉRAMA
Les meilleures expositions à Paris en juillet 2023
Uchronie au Musée de la Chasse et de la Nature

Lien


WALLPAPER* MAGAZINE
Collector book – Anechoic


WALL STREET JOURNAL
Collection Dragonfly au Domaine des Étangs, Massignac

Acquisition de la série Post Natural history et Auctus animalis dans la collection Dragonfly au Domaine des Étangs à Massignac.



LIBÉRATION
Expo, par Gilles Renault
Vincent Fournier vit en chimérique

Avec «Uchronie» au musée de la Chasse, le plasticien dresse une mythologie du futur pour évoquer une relation entre technologie et nature. (…) Aux pièges à loup et autres trophées empaillés, on pourra ainsi préférer en ce moment le regard fertile de Vincent Fournier, qui a baptisé son odyssée «Uchronie». Un terme cher aux amateurs de SF, que l’artiste s’approprie pour évoquer une relation à la nature et à la technologie préférant tourner le dos au catastrophisme, pour miser sur une fantasmagorie leste qui inventorie une mythologie du futur. Après la gravure sur bois, le carton ou la bombe aérosol, c’est donc la photographie, au sens large, qui s’en vient «perturber» les collections permanentes, le quinquagénaire Vincent Fournier, s’autorisant aussi des incursions du côté de la vidéo et de l’installation. «Au croisement de la biologie et du surréalisme», le plasticien imagine par exemple une taxinomie chimérique sous la forme d’animaux augmentés, où cohabitent l’oiseau tempestaire – qui «contrôle les phénomènes célestes en faisant usage de la musique» –, l’éléphant à plumes et le toucan avec un bec en or. Une créativité débridée qui s’applique également à l’humain quand, dans «SpaceUtopia», série entamée en 2007 et toujours en cours, Vincent Fournier situe des astronautes au beau milieu de glaciers, ou de reliefs rocailleux.


FRANCE FINE ART – Sylvain Silleran
Musée de la Chasse et de la Nature
Exposition du 11 avril au 17 septembre 2023 

Au sol, un large monolithe noir sorti de “2001 l’Odyssée de l’espace” reflète la lumière d’un lustre de cristal. Sur les murs bleu de velours, des astronautes explorent des décors martiens. Ces grands tirages photographiques montrent un paysage au sol rocailleux rouge, des montagnes violettes. Le blanc de glaciers monumentaux, le noir de charbon de collines se perdant dans une brume, un pic jaune, jaillissant comme une vague d’une mer de fusain semblent des inventions de science-fiction, des images de cinéma. L’objectif de Vincent Fournier transforme ces sites d’entrainement de la NASA, paysages terrestres réels, en cases de bande dessinée. On ne peut s’empêcher d’y chercher quelque créature extra-terrestre. Le voyage vers des planètes lointaines est aussi un voyage dans le temps. Ainsi, HAL, l’ordinateur de l’épopée spatiale remonte le temps jusqu’aux Romains: un casque d’astronaute en mosaïque a été fabriqué par un bras robotique. Dans cette Uchronie, le silicium des puces a toutes les couleurs d’une palette de peintre. […]La photographie de Vincent Fournier est une peinture numérique. Sa nature augmentée est peinte à la tablette graphique avec l’exactitude d’un peintre naturaliste.[…]…


CONDE NAST TRAVELER
Space utopia
Iceland Moon Mars Simulation, MS2 Spacesuit, 2021



THE WASHINGTON POST
Vincent Fournier’s ‘Space Utopia’: Space exploration as humanity’s great adventure

Lien
The images in Vincent Fournier’s new book, “Space Utopia,” are reminiscent of a Stanley Kubrick film. Over the course of 10 years, Fournier explored space centers on the world, from a Mars research station in San Rafael Swell, Utah, to the TeamIndus Space Facility in Bangalore, India, documenting the spaces and the people who filled them. His photographs are composed thoughtfully, showing his awareness of shape, scale and color. The quality of light in Fournier’s images give them a cinematic feeling. They seem magical and similar to a childhood dream.
Fournier found inspiration for these photographs in television shows, movies, comic books and sci-fi novels from the 1970s and 1980s, as well as childhood memories of visits to science museums. When the space race began, leaving the planet was a “collective dream.” Many still share the current desire to keep exploring the opportunities that may lie beyond Earth’s atmosphere. Fournier photographed space centers and artifacts that were an integral part of space exploration in the 1950s and 1960s. He also photographed progress being made toward future journeys to space, such as astronauts training for Mars in the desert of Utah. (…)


Elle Decoration France



THE TIME
Post Natural History
Imagining the Future Animal, Paul Moakley


SUPER SPECIMENS : SENSATIONS OF THE EXTRAORDINARY
Spazio Nobile Gallery
Exposition du 27 avril au 3 septembre 2023 

Super Specimens: Sensations of the Extraordinary puts into perspective the metamorphoses of living beings and the evolution of species looks at the augmented animal. Auctus animalise series is an initiatory fable on the metamorphosis of hybrid species, a poetic questioning on the transformation of the living. Flora Incognita (2023) series sublimate our own garden of the soul by playing with the folds of anamorphosis. The corolla unfolds like a twirling dress, an intoxication of metamorphosis. Its image becomes its own fiction and plunges the viewer into a swirling dance like a garden of delights, referring to the famous painting of the Flemish Primitive Hieronymus Bosch who, along with other painters of his time, drew the first landscapes of humanity, between belief, reality and utopia. L.C.
Lien exposition


THE GOOD LIFE
Space utopia, par Méryl Puymirat

Lien
Space Utopia l’odyssée de l’espace de Vincent Fournier.
Pendant près de dix ans le photographe Vincent Fournier a exploré les dessous de la conquête spatiale. Entre mise en scène cinématographique et réalisme documentaire les photographies de son livre Space Utopia nous laissent rêveurs face au récit de cette incroyable épopée.